Pourquoi faut-il laisser votre enfant face vers l’arrière le plus longtemps possible en siège d’auto?

Débutons par quelques statistiques révélatrices.
– Au Canada, les accidents de la route sont la cause no 1 de décès chez les 0 à 44 ans.
– Les accidents impliquant des véhicules à moteur se retrouvent au premier rang des causes de décès chez les enfants de 1 à 17 ans.
– Une étude de ces accidents a démontré que 92% des bébés, 74% des bambins et 96% des enfants d’âge scolaire n’étaient pas attachés de façon sécuritaire dans la voiture au moment de l’impact.
– Lorsqu’utilisé selon les recommandations du fabricant, un siège d’auto réduit de 71% les risques de décès chez les bébés et de 54% chez les enfants entre 1 et 4 ans. Il réduit également les risques d’hospitalisation de 67% pour tous les enfants de moins de 4 ans.
– Le siège d’appoint apporte 59% plus de protection que la ceinture de sécurité à elle seule et pourtant on estime qu’environ 75% des enfants entre 4 et 9 ans n’avaient pas siège d’appoint au Canada en 2021.
– Au Québec, entre 2014 et 2019, c’est 13 323 enfants entre 0 et 14 ans qui ont étés impliqués dans des accidents de la route selon la SAAQ
(Données prises du groupe TSEP ville de Québec, Natacha Auger TSEP, sources complètes au bas de l’article)

L’image ci-haut et ces statistiques donnent la frousse et elles sont pourtant vraies.
Il y a des accidents et un siège bien installé sauve des vies. La question nous revient souvent. Pourquoi doit-on laisser les enfants le plus longtemps possible face vers l’arrière?

Je sais qu’on a hâte de leur voir la binette quand on conduit, surtout depuis qu’on vous a dit que les miroirs peuvent devenir projectiles et que les accessoires ce n’est pas top sécuritaire.

Par contre le corps de bébé n’est pas prêt à absorber le choc d’un impact en cas de collision s’il est dans un banc orienté face vers l’avant et pour sa sécurité notre recommandation est unilatérale: laissez bébé dos à la route le plus longtemps possible.

Quelques raisons justifie ce fait:

1- Le siège d’auto orienté face vers l’arrière est attaché de sorte à absorber une partie de du choc et un système anti rebond est obligatoire dans tout siège face vers l’arrière au Canada.

2- En cas d’impact le corps est projeté et la force d’impact est proportionnelle à la vitesse au moment de l’impact (énergie cinétique).


3- Le corps de l’enfant n’est pas formé pour absorber un impact même à 50 km/h. Je ne suis ni médecin et ni formée à expliquer la physionomie humaine parfaitement mais je vais illustrer et vulgariser ce point au mieux de mes connaissances et recherches.

Contrairement à l’adulte, la tête de l’enfant constitue en moyenne 25% de son poids total.
La force engendrée par un impact à 50 km/h équivaut à tenter de garder une boule de bowling en place sur une gomme balloune.
Une image vaut 1000 mots: impact illustré en vidéo

Le 2e aspect important de la physionomie de l’enfant est que ses vertèbres sont en évolution durant ses premières années de vie.
Selon une étude publiée par The Association for the Advancement of Automotive Medecine, le cartilage des vertèbres cervicales des enfants se solidifiera (par ossification) selon un ordre pré-établie : C3, axis et atlas. Chaque ossification se fait en 2 temps. Le corps des enfants n’est donc pas une version miniature du nôtre. Il y a 50% de probabilité que la première phase d’ossification de la vertèbre C3 soit complètée à l’âge de 2 ans et que la deuxième phase le soit à 3 ans. Il y a 50% de probabilité que la première phase d’ossification de la vertèbre axis soit complètée à l’âge de 5 ans et que la deuxième phase le soit à 6 ans. Il y a 50% de probabilité que la première phase d’ossification de la vertèbre atlas soit complètée à l’âge de 7 ans et que la deuxième phase le soit à 8 ans.*

* Texte fourni par Natacha Auger TSEP, Groupe TSEP Québec

En résumé, le risque de blessures graves et de décès est plus important chez le nourrisson assis face vers l’avant que chez l’adulte ou chez l’enfant plus âgé.

Et les jambes

Vaut mieux une jambe qu’un cou cassé

Une phrase qu’on dit souvent!

Les jambes de bébé allongent et rapidement elles rencontrent le bout du banc. L’enfant peut sembler inconfortable ou on craint la réaction de son corps en cas d’accident.
Les parents sont beaucoup plus inquiets que les enfants sont inconfortables et on se fait un devoir de vous le dire: « vaut mieux une jambe qu’un cou cassé. »

Vous pouvez enlever les bottes de votre enfant une fois installé dans l’auto ou vous procurer un protège siège qui n’entre pas en conflit avec les fonctions du banc. Il ne doit pas s’installer sous le banc mais seulement couvrir le dossier du siège de la voiture.

D’un point de vue sécurité, l’idéal serait que tous les passagers d’une voiture soient orientés face vers l’arrière, adultes ou enfants.

Nos sources
Merci à Natacha Auger TSEP et à Cynthia Nadeau TSEP qui m’ont donné une tonne d’informations, pertinentes, qui donnent la frousse, nécessaires.

Canadian Health Services Research Foundation and Canadian Institutes of Health Research, Institute of Health Services and Policy Research, 2007. Listening for Direction: Final report to Health Canada: http://www.chsrf.ca/…/LfDIII-NRFinal_ENG_05_09_08.sflb… Chouinard A, Hurley R. Towards the development of a national child restraint survey. Transport Canada. The Canadian Multidisciplinary Road Safety Conference XV. Fredericton, N.B., June 2005.Canadian Paediatric Society, Injury Prevention Committee. Transportation of infants and children in motor vehicles (Principal author Charmaine van Schaik) Paediatr Child Health 2008;13(4):313-8:. www.cps.ca/en/documents/position/car-seat-safetyhttps://www.cps.ca/…/child-and-youth-injury-preventionhttps://saaq.gouv.qc.ca/…/dossier-statistique-bilan…https://www.hopitalpourenfants.com/…/les-vehicules-tout…https://expertises.wealthmanagement.natixis.com/…/11-le…
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3256844/https://www.besafe.com/child-car…/plus-test-swedish/https://www.soinsdenosenfants.cps.ca/…/car_seat_safetyhttps://saaq.gouv.qc.ca/…/choisir-utiliser-bon-siege…/https://www.reuters.com/…/crash-tests-confirm-safety-of…https://www.sae.org/…/technical…/content/2018-01-1325/

2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.